Tartuffe d’après Tartuffe d’après Tartuffe d’après Molière

Guillaume Bailliart  / Groupe Fantômas

Après une formation d’acteur au Conservatoire d’Avignon, on a pu voir Guillaume Bailliart sur scène avec des metteurs en scène aussi différents que Gwénaël Morin, Michel Raskine, le collectif Olympique Pandemonium, ou Fanny de Chaillé, avant de monter le Groupe Fantômas.

Créé en 2013 dans le cadre du Nouveau Festival du Centre Pompidou (Beaubourg) de Paris.

Conception et interprétation : Guillaume Bailliart / Durée: 1h10

Lien vidéo: https://vimeo.com/126894791

Seul en scène, les yeux fermés, Guillame Bailliart assume l’ensemble des rôles avec une énergie débordante, transformant ce classique de Molière en véritable performance. Le public découvre d’abord un plateau presque nu, simplement flanqué d’une table. En abaissant le regard, on aperçoit alors le nom des différents personnages, écrits au scotch adhésif blanc directement à même le sol, indiquant l’espace qu’occuperont tour à tour les personnages auxquels le comédien donnera vie.

« L’adaptation de Molière la plus intelligent et la plus dévastatrice qu’on ait vu depuis longtemps. »

« Dans Tartuffe de Molière, il est un jeu dans la langue: l’alexandrin, contraignant, agit comme un corset qui presse la pensée qui elle même pousse la métrique pour essayer de vivre dans cette espèce de dictature formelle du vers. Ce conflit interne, dans la langue, me semble être une réserve d’énergie énorme, et particulièrement pour une version jouée en solitaire: seul, on perd les rapports d’un acteur à l’autre, mais on gagne en précision rythmique. «    Guillaume Bailliart

Cette pièce a été jouée plus de 100 fois dans près de 40 villes en France et à l’étranger. Certains se souviennent certainement de son passage à Chateauvallon au printemps dernier.

Tartuffe, G. Bailliart

Photo:m.delahaye ©