Présentation

Aïe Aïe Aïe , comment faire aussi bien?

C’est le lourd poids posé sur les épaules de tout jeune festival qui a relevé le défi de la première édition avec brio et à qui il est demandé de transformer l’essai !!

La première année, tout est simple, puisque tout est vierge. Il n’y a pas de référence, on ne peut pas comparer, se dire « c’était mieux l’année dernière ».

Et il faut admettre que cette première édition du Figuière-Festival en juillet 2016 a surpris tout le monde. Le public nombreux (complet tous les soirs) étonné et conquis par des spectacles audacieux et par le cadre magique du domaine de Figuière, en plein air, promené d’une scène à l’autre dans la nature ou dans les chais, un verre de très bon vin à la main ; les artistes enchantés par l’accueil du domaine, le nombre de spectateurs et les conditions de jeu. Et nous, organisateurs de ce joli festival, ravis d’un tel engouement et d’une telle réussite !

Et puis il y a le domaine viticole de Figuière. Ils voulaient se faire plaisir, partager avec le public la prospérité de leur commerce et donner une image nouvelle du domaine. Ils n’ont pas été déçus !!

On y a rit, on y a vu des spectacles intelligents de danse et de théâtre, des installations vidéos, un super concert de rock… On a dansé, on a bu du bon vin, on a échangé, on a refait le monde.

Le domaine ne s’attendait pas à un tel succès… alors ils ne nous ont pas laissé le choix : maintenant il faut continuer !! C’était trop bien, on en veut encore, il faut une édition 2017 du Figuière-Festival.

A nous maintenant de relever le défi, de faire encore mieux. De surprendre, de faire réfléchir, de nous amuser, d’amuser pourquoi pas, de rêver et faire rêver, faire oublier un peu le monde qui nous entoure en y plongeant encore plus pour en parler.

Cette année il sera question d’Afrique, d’Absurde, de danse, de théâtre.

Une deuxième édition convoque toujours la comparaison avec la première, surtout aussi réussie et magnifique ; cependant nous savons depuis le début que cela ne peut qu’être beau : il y a ce domaine fantastique (les vignes, les pins, les chênes, les chais, l’espace, le ciel de la Côte d’Azur), ses propriétaires (la famille Combard, une tribu généreuse, ouverte, enthousiaste et prête à tout) et les artistes qui sont, pour beaucoup, des amis avec qui nous travaillons souvent.

Maintenant que nous savons que le public est au rendez-vous… ça ne peut être que génial.

Encore un bien beau festival en perspective !!

 piaf 1