Machin la hernie

Jean-Paul Delore / Dieudonné Niangouna

Machin la Hernie est une adaptation de la pièce du grand auteur Congolais Sony Labou Tansi, mise en scène par Jean-Paul Delore.

Dieudonné Niangouna, comme à son habitude y est grandiose, tant il connaît la poésie de cette langue. Le texte est fort, puissant, politique mais écrit dans une langue singulière, unique, libre et tellement magique. C’est une chance énorme pour le Figuière-Festival d’accueillir cet immense acteur.

 

Dido 2 capture

Photo : Sean Hart

Jean-Paul Delore : Metteur en scène, auteur et comédien, à la frontière des genres son travail l’amène progressivement à travailler dans la proximité de musiciens et de compositeurs dessinant les contours d’un théâtre musical original. Artiste associé au Théâtre Paris Villette de 2000 à 2013, il parcours l’Afrique lors de très nombreuses tournées. Ce qui l’amène à rencontrer Dieudonné Niangouna avec qui il collabore depuis 1996. Depuis 2002 Jean-Paul Delore dirige les Carnets Sud/Nord, laboratoire itinérant de créations théâtrales et musicales en Afrique Subsaharienne, Australe, Brésil et en France. En 2013 « Sans Doute » est programmé au Festival d’Avignon au cloitre des Carmes. « Machin la Hernie » et « Macbeth quand même », pièce pour 4 acteurs de Johannesburg, sont ses dernières mises en scène.

Dieudonné Niangouna : Auteur, acteur metteur en scène, Dieudonné Niangouna est né à Brazzaville au Congo. C’est un auteur phare du théâtre africain contemporain. Un des metteurs en scène le plus en vu du théâtre européen actuellement et un acteur grandiose. Après des études à l’Ecole nationale des Beaux-arts de Brazzaville, il s’oriente vers le théâtre. En 1997, en pleine guerre civile, il éprouve le besoin d’exprimer ce qui se passe dans la rue et fonde avec son frère Criss Niangouna la compagnie Les Bruits de la rue. Il créé au festival d’Avignon « Attitude Clando » en 2007 et « Les inepties volantes » en 2009 puis « Le Socle des vertiges » au théâtre des Amandiers­Nanterre en 2011.

En juillet 2013, il est « artiste associé » du Festival d’Avignon et présente « Shéda » fresque démente dans l’immense décor de la carrière de Boulbon.

Dieudonné Niangouna est actuellement invité dans les plus grands festivals et théâtres du monde (Buenos Aires, Amsterdam, le Berliner Ensemble, le Mousounturm, le TNS, la MC93 de Bobigny, Vidy Lausanne…). Sa dernière pièce « Antoine m’a vendu son destin » vient de jouer un mois au Théâtre National de la Colline à Paris. C’est également un des comédiens les plus puissants de sa génération. Le voir sur scène est une expérience. Une physicalité, une aura, une diction, la violence des guères traversées, l’amour du théâtre qui l’a sauvé de la folie…

 

Texte de Sony Labou Tansi (Revue Noire Editions)

Mise en scène et adaptation Jean-Paul Delore

Avec Dieudonné Niangouna

Musique sur scène Alexandre Meyer

Collaboration artistique et costumes Catherine Laval

Création vidéo Sean Hart

Régie Bastien Lagier

Coproductions : LZD Lezard Dramatique, Le Tarmac Scène
Internationale Francophone – Paris, Figuière-Festival, avec le soutien du Festival
Mantsina sur scène (Brazzaville) 2015 et l’aide du FIACRE Auvergne-
Rhône-Alpes 2015

Mme Combard, ainsi que la Sté Sérénité Paye, sont mécènes du remontage de cette pièce.