Les Tétines Noires

Concert dadaïste industriel mythique

Capture d_écran 2018-06-18 à 18.44.43

Les Tétines Noires groupe culte, et inclassable de la scène française se réunit pour quelques concerts afin de célébrer la réédition de leurs 3 albums. Après une date sold-out à Paris et quelques concerts survoltés, cet unique passage dans la sud-est est à ne pas rater.

Fondé dans les années 80 par le Comte d’Eldorado et Goliam (alors âgés de 13 ans) le groupe revient dans une des formations d’origine, plus de 20 ans après leurs derniers concerts. Très proches du plasticien Joel Hubaut avec qui ils ont collaboré à maintes reprises, ils ont toujours pleinement assumé leurs racines Batcave- rock, mais n’en ont pas moins développé un style extrêmement personnel et original, outrageusement glamour, arty et proches de l’art contemporain, parfois même psyché, le tout accompagné souvent d’une pointe d’humour dadaïste et de dérision. En 1990 ils signent avec le label Boucherie fer de lance du Rock Alternatif et sortent leur premier album Fauvisme et pense-bête, salué par la presse. Les tétines noires frappent par leur théâtralité délirante, leurs textes en français aux accents dadaïstes et leur musique inquiétante.

Ils se produisent un peu partout en France, et dans le monde entier, dans de nombreux festivals ( Eurockéenes, Francofolies, Bourges, SXSW Austin, NY, Canada, Russie, Europe…).
En 1995 ils sortent leur 3e opus intitulé 12 Têtes Mortes, disque aux accents plus industriel, noise et électronique accompagné de 12 pochettes différentes réalisées par des artistes comme Ben, John Giorno, Orlan…

« Après plus de vingt ans d’absence, LES TÉTINES NOIRES sont de retour : on avait déjà du mal à y croire, mais après ce concert parisien hallucinant, la chose semble toujours aussi irréelle. Le cultissime groupe dont la musique associe punk, batcave, rock, indus, cabaret et délires dadaïstes totalement barrés était de passage pour une date en toute logique sold-out. Dans la salle, il y a trois générations présentes, et les musiciens s’échangent de grands sourires. Ils ont raison, car ce qui se passe sur scène est magnifique et le plaisir est partagé avec le public. » VerdamMnis Magazine – Pierre Sopor

Emmanuel Hubaut : Chant+guitare / William Lamy : Claviers+programmations+chant / Nicolas Barrot : Batterie / Anthony Perez : Basse / Made in Eric : Pied de micro vivant / Johann Simon : Son / Fabrice Van Lierde : lumière / Durée : 1h15